OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je suis ne sur une autre terre. D´innombrables ruisseaux y devallaient les collines boises. Pleins de caches, de souches,de rocs.

Ils etaient le royaume de la truite.
Je prenais  quelques vers, mon velo, ma canne et je partais la bas. Une simple onde qui partait rejoindre un monde immense.

Par dela les collines, les vallees.

Cette eau etait libre, immense et elle nous nourrissait.

 

Cette terre n´est plus. La belle Öring y est morte. S´etouffant dans une flaque assechee, les branchies bouchees par la vase.

 

Sur cette terre, les hommes ont tout detruit. Envahisseurs, sans pities, nuisibles sans valeurs.

Defoncant les berges, innondant les vallee, ils ont partout construit des murs immenses et des prisons de betons.

 

Puis ils ont extermine toutes les races encore sauvages, deversant, sans repis, leur poison par futs entiers.

Que le cancer aie leur peau, que la Nature se venge, tel est maintenant le seul espoir, derisoire, mais necessaire.

 

J´ai alors quitte cette terre. Mais la truite est reste, la peuplant mes souvenirs.

Ces souvenirs racontent un monde a venir, ou cet homme ne sera plus. Ce monde se trouve au loin, loin dans nos ames, loin au nord, derriere la frondaison, ou s´etendent les immenses prairies naturelles et des rivieres puissantes. Ce monde viendra, et je suis parti a sa recherche. Il me hante jours apres jours, nuit apres nuit.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s